Les manifestants de Donald Trump prévoient de faire voler de nouveau le dirigeable pour bébé au-dessus de Londres pendant leur visite – Commander sur Amazon

Promotion -50% sur Amazon

Les manifestants de Donald Trump envisagent de voler un dirigeable pour bébé représentant le président en couche au-dessus de Londres lors de sa visite d'Etat.

Le ballon, un pneumatique gonflable Trump de six mètres de haut, a été hissé sur la place du Parlement lors de la visite du dirigeant américain au Royaume-Uni l'été dernier.

Cela le montre comme un bébé géant, orange et énervé, portant une couche tout en tenant un téléphone portable.

À présent, la coalition Stop Trump envisage d'organiser une manifestation aérienne similaire lors de sa visite officielle en juin.

Asad Rehman, directeur exécutif de War on Want et organisateur de la coalition Stop Trump, a décrit le dirigeable comme un atout de sa campagne et s'est déclaré confiant d'obtenir un permis lui permettant de voler.



Donald Trump effectuera une visite officielle au Royaume-Uni en juin

M. Rehman a déclaré: "Partout où il volera, il sera proche du palais de Buckingham et Donald Trump n'aura d'autre choix que de se voir dans le ciel. Nous devons négocier où et quand, mais nous sommes confiants qu'il volera.

"Nous pensons qu'il est important que nous envoyions un puissant message à Donald Trump: rejeter non seulement Donald Trump en tant qu'individu, mais sa politique: il est un négateur du changement climatique et encourage la bigoterie et la haine."

"Nous espérons avoir énormément de monde pour rejeter Donald Trump et sa politique", at-il ajouté.



Le président Trump, gonflable et gonflé à l'hélium, représente un bébé orange géant en colère portant une couche

La coalition Stop Trump, un réseau de campagnes populaires, de syndicats et d'ONG, et Stand Up To Trump, une série de campagnes contre la guerre, l'austérité et le racisme, ont organisé des manifestations lors de la visite du président britannique en 2018.

Les deux corps ont de nouveau uni leurs forces pour les manifestations prévues de Together Against Trump.

M. Trump devrait passer une partie de sa visite au palais de Buckingham où un banquet d'État sera organisé en son honneur, mais il ne restera pas à la résidence royale de la reine.

La Première ministre Theresa May a salué la visite, prévue du 3 au 5 juin, comme une chance pour le Royaume-Uni et les Etats-Unis "de renforcer nos relations déjà étroites", tandis que la Maison Blanche a déclaré qu'elle "réaffirmerait la relation inébranlable et spéciale" deux nations.

Lire la suite

Principaux reportages de Mirror Online

Laisser un commentaire